Augmentation mammaire en Tunisie : techniques et résultats

Augmentation mammaire en Tunisie

La taille des seins suscite l’intérêt des femmes qui voient leur beauté se refléter à leur état. En effet, une femme qui veut s’exhiber, séduire son entourage ou se conformer aux critères de beauté doit souvent avoir une poitrine rebondie et assez volumineuse. Ceci n’est pas facile, si on énumère les tas de problèmes que rencontre cet organe tant fonctionnel qu’esthétique : grossesses successives,

Pour les personnes démunis de gros seins, l‘augmentation mammaire en Tunisie est la meilleure solution pour les individus issus des diverses couches sociales européennes.

Les techniques pratiquées pour augmenter les seins

L’augmentation des seins possède deux méthodes distinctes qui aboutissent à des résultats naturels et satisfaisants.  Elles sont toutes les deux précédées de consultations médicales et d’examens cliniques.

La pose de prothèses mammaires

Ce protocole chirurgical se base l’insertion d’implant mammaire de taille et forme vairées dans la poitrine.  Les prothèses les plus utilises sont celles rondes et anatomiques et sont leur application dépende de la morphologie globale de la patiente.

La taille ne doit en aucun dépasser les 500cc afin de ne pas induire des douleurs dorsales et lombalgiques. La prothèse est composée de silicone en élastomère ou de sérum physiologie visqueux entouré d’une membrane en silicone assez rigide pour résister aux chocs. La durée de vie d’un implant mammaire fabriquée selon les normes standards est estimée à 10 ans.

Mode opératoire d’une augmentation mammaire par prothèse

Effectuée sous anesthésie générale, l’opération peut durer 2 heures s’il y aura d’autres actes chirurgicaux à associer.
Le chirurgien pratique 3 incisions localisées sur la partie inférieure de l’aréole, le pli sous-mammaire et la région axillaire. Il préparera ensuite une cavité mammaire devant ou derrière le muscle pectoral pour insérer l’implant.

Une fois la prothèse mise en place, des fils résorbables sont cousus pour obtenir à la fin, des cicatrices quasi invisibles profondes et de la peau. Il est préférable de mettre un drain pour éliminer le sang ou le liquide collecté.
L’hospitalisation de cette chirurgie est de 2 jours. Parfois, elle de 3 jours si la patiente a subi une autres intervention d’ordre esthétique (liposuccion, rhinoplastie, etc).

Les suites opératoires

Peu douloureuses, elles sont marquées par la manifestation d’ecchymoses et de gonflements qui seront atténués au fil du temps.
Les drains sont remplacés par un soutien-gorge de contention et les cicatrices doivent être désinfectées régulièrement.
L’exposition prolongée au soleil et la pratique du sport est prohibée pendant un mois.  L’administration d’anticoagulant est recommandée aussi pour lutter contre la phlébite.

Le résultat

Dès la fin du deuxième mois post-opératoire, la patiente commence à observer le nouvel aspect des seins. Leur forme sera plus ronde et symétrique et leur taille est assez grande.

Le lipofilling mammaire

Ce procédé ne fait pas intervenir de corps artificiels pour augmenter les seins. Il est qualifié de naturel et se base sur l’association de deux chirurgies, à savoir la liposuccion et l’injection d’amas graisseux.  Mais il faut avant tout, s’assurer de la présence de dépôt graisseux dans le corps de la patiente pour y entamer.

Mode opératoire du lipofilling des seins

Elle débute par liposucer les tissus lipides accumulés dans les hanches, le ventre, les cuisses ou les bras. La technique consiste à introduire des canules très fine à bout arrondi pour aspirer la graisse, qui est par la suite purifiée et filtrée.

Ce contenu lipidique sera injecté à partir de  divers points de la poitrine pour donner une forme homogène et rebondie des seins.
Le lipofilling mammaire dure 2 heures (y compris la lipoaspiration) et l’hospitalisation est jugée de 2 jours.

Les suites

Elles sont moins longues et moins douloureuses vue qu’il n y a presque de cicatrices consistantes. Néanmoins, des soucis comme le gonflement, les courbatures des parties liposucer et les ecchymoses sont enregistrés.

Comme pour l’augmentation par implant, le port de soutien-gorge est obligatoire et la restriction sportive est fortement conseillée.

Résultat

Il est apprécié dès le deuxième mois et cratérisé par une forme plus naturelle des seins et un volume adapté à la silhouette de la patiente. Par contre, le résultat n’est pas assez durable car les graisses injectées tendront se solubiliser dans l’organisme.